Éditeur :

Callista, récit du IIIe siècle

62,45 $


Date de publication : 15 mai 1992

Broché ; 479 p. ; 22 x 15 cm ; 635 g


Roman historique : une fresque remarquable sur l’Eglise primitive du III° siècle qui mérite d’être tirée de l’oubli…

“Si quelque chose se prépare ? Ah oui, je te le garantis ! Nous nous chargerons de leur arracher la vérité. Si nous n’y arrivons pas par la douceur, il nous suffira d’ajouter quelques autres ingrédients : une hache, un fauve ou un tison ardent.”

En stock (peut être commandé)

ISBN: 9782740300602
Catégories : , ,

Description

Roman historique : une fresque remarquable sur l’Eglise primitive du III° siècle qui mérite d’être tirée de l’oubli…

“Si quelque chose se prépare ? Ah oui, je te le garantis ! Nous nous chargerons de leur arracher la vérité. Si nous n’y arrivons pas par la douceur, il nous suffira d’ajouter quelques autres ingrédients : une hache, un fauve ou un tison ardent.”

La situation se dégrade pour les chrétiens qui, jusque-là, avaient été le plus souvent victimes de la fureur populaire plus que de l’hostilité impériale. Mais l’empereur Dèce est bien conscient que, s’il veut empêcher le christianisme de bouleverser l’empire, il lui faudra suivre jusqu’au bout la ligne de conduite tracée par Trajan et faire supprimer par un édit le nom et la religion du Christ.

En Afrique proconsulaire, au nord de l’actuelle Tunisie, en 250 après Jésus-Christ, Jucundus décide de rendre visite à son neveu, Agellius, un jeune chrétien. Il sent en effet que le temps presse, l’édit devant être publié d’un jour à l’autre. Quelles seront les convictions d’Agellius, au moment où il fait la connaissance de la belle Callista, une jeune Grecque païenne ?

Ce roman de Newman nous plonge au coeur de la persécution anti-chrétienne et offre une authentique reconstitution de l’Afrique proconsulaire du IIIe siècle.

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Seulement les clients connectés ayant acheté ce produit peuvent laisser un avis.

0