Éditeur :

La cloche ne sonnera plus : le viol n’était pas assez

13,95 $


Date de publication : 6 juin 2016

En stock (peut être commandé)

Description

Le Kivu, dans l’Est de la République Démocratique du Congo (RDC), est en guerre depuis plus de 20 ans.

En visite dans son village natal, Gaston Ndaleghana Mumbere écoute sa grand-mère lui raconter la peur et les violences subies par chacun.

Ce texte est un cri du coeur. Le cri de l’impuissance d’une population étouffée. Une prise de parole faite de «chair et de chagrin ». Mais ce livre est bien plus qu’un récit. Dans une langue alerte et limpide, il est parole libératrice dans le grand silence de la peur. Dans un village où la cloche ne sonne plus, il se veut aussi écoute libératrice, une « oreille aux aguets ». C’est la parole de sagesse qui se transmet d’une génération à l’autre, les mots d’une grand-mère qui transcendent la violence et l’anarchie.

Le message de ce livre est éminemment politique. Il invite au dépassement des conflits là où l’horizon semble bouché. Le message est aussi profondément chrétien car une humanité bafouée, ravagée, dévastée demeure capable d’amour.

Gaston Ndaleghana Mumbere est né à Lume (en République Démocratique du Congo) en 1981. Bachelier en philosophie depuis 2007 à l’Institut Supérieur Emanuel d’Alzon de Butembo (I.S.E.A.B.), il est titulaire d’une maîtrise en théologie pratique depuis juin 2014 à l`l’université Laval (Québec).
Religieux assomptionniste depuis 2004, il a été ordonné prêtre en 2015 à Québec.

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Seulement les clients connectés ayant acheté ce produit peuvent laisser un avis.

0